Contemporain·Non classé

Les gens heureux lisent et boivent du café

images

Titre : Les gens heureux lisent et boivent du café

Auteur :  Agnès Martin-Lugand

Edition : Michel Lafon

Genre : Contemporain

Pages : 208

Parution : Juin 2013

note4

 

Résumé 

 

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

 

Mon avis 

 

Depuis le temps que je voyais passer ce livre sur les réseaux sociaux, les blogs… Il fallait que je le découvre de moi-même. C’est maintenant chose faite.

On retrouve Diane, qui vient de perdre son mari et sa petite fille dans un accident de la route.

Puis un an plus tard, on voit qu’elle s’est clairement perdu après cet accident, elle ne va plus travailler, ne sort plus de chez elle, vis dans le noir avec les vêtements de son mari. Il n’ y a que son meilleur ami Félix qui reste présent pour elle et qui essaie de lui faire remonter la pente comme il peut.

Quand il lui annonce que cette fois, il compte bien la faire sortir et l’emmener en vacances avec lui, mais Diane et Félix n’ont pas tout à fait la même conception des vacances. Diane qui sait qu’il ne la laissera pas tranquille tant qu’elle n’aura pas accepté, essaie de déjouer ses plans en décidant de partir vivre quelque temps en Irlande. Là où son mari voulais aller.

Elle part alors s’installer dans un tout petit village en Irlande, dans un cottage face à la mer appartenant à un charmant couple de personnes âgées. Avec une seule maison non habité à côté d’elle, elle va pouvoir trouver la tranquillité qu’elle était venue chercher.

C’était sans compter sur ce fameux voisin Edward qui revient chez lui quelques semaines après l’arrivée de Diane. Froid, austère, grincheux, pas très sociable, il ne voit pas d’un très bon œil la présence de Diane à côté de chez lui…

J’ai vraiment adoré le personnage d’Edward, avec son gros chien, son appareil photo et son sale caractère. Malgré son énorme carapace on perçoit qu’il a un grand cœur et arrive toujours à la rescousse de Diane quand elle en a le plus besoin.

Après avoir vu plusieurs avis différents sur les réseaux, j’ai pu me faire ma propre opinion. J’ai adoré. C’est une lecture légère malgré le sujet douloureux du deuil.

Il est très court, ce qui pourrait gêner certain(e)s mais personnellement je préfère une lecture comme ça ou il n’y a pas trop de détails. Je me perds facilement dans les longues descriptions que je trouve parfois inutile et oppressant dans une lecture.

Ce livre est assez  » cliché  » mais je trouve que c’est ça qui fait son charme justement. Reprendre goût à la vie à l’amour.

Et entre nous j’aimerais bien tenir ce petit café littéraire…

En tout cas je ne compte pas m’arrêter à ce premier roman d’ Agnès Martin-Lugand.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les gens heureux lisent et boivent du café »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s