Jeunesse·Non classé

Je ne sais plus pourquoi je t’aime – Gabrielle Zevin

43388954

 

Titre : Je ne sais plus pourquoi je t’aime

Auteur :  Gabrielle Zevin

Edition : Albin Michel

Genre : Young Adult

Pages : 320

Parution : Mai 2012

 

 

note3

Résumé 

 

Je suis en train de descendre l’escalier du lycée et la seconde d’après, je tombe la tête la première. Quatre années de ma vie s’effacent et à mon réveil à l’hôpital, James Larkin me sourit. Il sent la fumée de cigarette, les draps fraîchement lavés, laissés à sécher au soleil. Evidemment je tombe folle amoureuse. Je nage dans un brouillard heureux. Mais la vie ne peut pas continuer comme ça. Amnésique ou pas, il faut que je sache quel genre de fille j’étais avant. Je me lance alors dans une enquête sur moi-même. Qui es-tu vraiment; Naomi Porter?

Mon avis 

 

Pile ou face, Naomi à perdu, elle doit retourner chercher l’appareil photo du club de l’album photo du lycée. Mais en revenant tout va basculer, elle chute dans les escaliers. Traumatisme crânien et quatre années de sa vie envolée. Son père arrive très vite auprès d’elle et lui apprend que sa mère et lui ont divorcé il y a presque quatre ans et qu’elle a une demi-sœur, Chloé.

Elle va devoir combler les trous, trouver qui sont ces gens qui viennent lui rendre visite. Tout d’abord, James, celui qu’il l’a trouvé en bas des escaliers et qui l’a accompagné dans l’ambulance, qui est-il vraiment ?

Puis Will, un garçon un peu étrange qui arrive la voir dès le lendemain matin, 10 minutes avant l’heure autorisée des visites. Il va lui apprendre un peu plus sur sa vie, sur ce qui lui manque. Elle va découvrir qu’elle a véritablement un petit copain mais ce n’est pas du tout James, il s’appelle Ace et est actuellement à un stage de tennis.

Suite à sa chute et en plus de son amnésie, Naomi supporte maintenant difficilement la lumière et a toujours froid. Elle va devoir apprendre à vivre avec ça mais surtout devoir découvrir qui elle était…

 » Tout finit par s’oublier, de toute manière. D’abord, on oublie tout ce qu’on a appris : les dates de la guerre de Cent Ans, le théorème de Pythagore. On oublie surtout tout ce qu’on n’a pas vraiment appris mais qu’on a juste mémorisé la veille au soir. On oublie les noms de pratiquement tous ses profs à part un ou deux, qu’on finira par oublier eux aussi. On oublie son emploi du temps de première, sa place dans la classe, le numéro de téléphone de son meilleur ami et les paroles de cette chanson qu’on a bien écouté un million de fois. Et finalement, mais lentement, tellement lentement, on oublie ses humiliations… même celles qui semblaient indélébiles finissent par s’effacer. On oublie qui était branché et qui ne l’était pas, qui était beau, intelligent, sportif ou pas. Qui est allé dans une bonne fac. Qui donnait les meilleures fêtes. Qui pouvait vous trouver de l’herbe. On les oublie tous. Même ceux qu’on disait aimer, et même ceux qu’on aimait vraiment. Ceux là sont les derniers à disparaître. Et ensuite, une fois qu’on a suffisamment oublié, on aime quelqu’un d’autre.  »

Le livre se découpe en trois parties : J’étais, elle essaye d’en savoir plus sur elle sur la Naomi d’avant la chute. Savoir ce qu’elle aimait, ce qu’elle ressentait, pourquoi elle faisait certaines choses et pas d’autres.

La partie Je suis. Elle commence à vouloir mettre de côté celle qu’elle était avant, celle dont elle n’a pas de souvenirs. A quoi bon, autant vivre maintenant avec ce qu’elle a envie de faire, changer ses priorités, se reconstruire en tant que nouvelle Naomi.

Et la partie Je serais. Où elle essaye d’allier les deux après avoir retrouvé la mémoire, faire la part des choses pour pouvoir mieux se projeter dans l’avenir.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Naomi, déjà parce qu’elle est passionnée de photo, ça doit sans doute aider.

Quant aux personnages masculins, Ace je n’ai pas accroché du tout, il est tellement superficiel. James, lui est très attentionné envers Naomi mais il a beaucoup trop de démons qui le rattrapent vite. Et Will, il est plus difficile à cerner, il est toujours là pour Naomi, il la connaît extrêmement bien. Je pense que ça reste quand même mon préféré des trois.

C’était une bonne lecture, j’ai passé un moment agréable, mais je m’attendais à un peu plus. Je trouve qu’au final Naomi ne se questionne pas beaucoup sur ces quatre années qui ont disparu de sa mémoire. Je m’attendais un peu à autre chose, mais ce livre est quand même bien tourné.

(Et oui moi aussi je me serais sacrifiée, et jetée dans le vide pour rattraper mon précieux appareil photo ^^.)

Publicités

4 réflexions au sujet de « Je ne sais plus pourquoi je t’aime – Gabrielle Zevin »

  1. Pour ma part, cette lecture ne m’a pas transcendée ! Je m’attendais à quelque chose de plus poignant ! Et, contrairement à toi, j’ai préféré Ace (le pauvre, il n’a pas compris pourquoi Naomi ne voulait plus de lui !)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s