Science fiction

Warcross Tome 1 – Marie Lu

warcross,-tome-1---warcross-1013239-264-432.jpg

 

Titre : Warcross

Auteur :  Marie Lu

Edition : Pocket Jeunesse

Genre : Dystopie

Parution : Janvier 2018

 

 

 

note4

Résumé

La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l’univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable
jamais inventé : Warcross. Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l’année, elle est repérée par l’intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d’Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel…

 

Mon avis 

 

Ce livre nous propulse dans un univers complètement dément, futuriste, virtuel. Hidéo Tanaka, un jeune japonnais a créé un univers accessible à tous grâce à des lunettes à la pointe de la technologie et un système Neurolink. A la base Hidéo à créé un jeu Warcross, puis il l’a développé de plus en plus, en mettant les lunettes on ne joue pas simplement on peut aussi changer notre quotidien ( il faut le lire pour vraiment comprendre comment se passe ce monde axé sur le virtuel avant tout).

On va suivre Emika Chen, une jeune New-Yorkaise, qui galère dans la vie. Elle n’a plus ses parents et un mal fou à payer ses factures, elle est chasseuse de prime. Avec ses cheveux couleurs arc-en-ciel et son caractère bien trempé elle va se retrouver dépassé par une décision qu’elle va prendre un soir de désespoir.

Elle va rencontrer le créateur du jeu, et se retrouver mêlée aux joueurs du monde entier, mais surtout elle va se retrouver dans une situation qui va complètement la dépasser.

« Chaque serrure a sa clé. Chaque problème a une solution. »

 

J’ai eu beaucoup de mal à rentré dans l’histoire. Je l’ai trouvé très longue à démarrer, mais c’est normal il faut planter le décor et expliquer le fonctionnement de Warcross et Neurolink, obligatoire pour comprendre la suite.

J’ai accroché au livre parce que j’aime les jeux, j’aime cet univers geek, de virtuel, je m’y perdrais facilement tout comme Emika. Cependant même sans avoir baigné dans ce monde de jeu, on peut facilement comprendre, imaginer et rentrer dans l’univers Neurolink.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Emika, elle n’a pas eu un début de vie facile mais essaye de se débrouiller comme elle peut. C’est un petit génie d’informatique, elle et les codes ne font qu’un et j’adore ce côté-là, elle est très douée dans ce qu’elle aime faire. Même avec tous ce qui l’entoure, elle ne perd pas de vu qui elle est, ses valeurs, et ses sentiments. Elle reste authentique tous le long de l’histoire.

« Eh bien vous pouvez garder votre proposition, dis-je à voix basse en m’avançant vers lui, et vous l’enfoncer bien profond dans votre cul virtuel. »

Ce qui m’a le plus pris dans ce livre c’est l’intrique, la traque. Essayer de chercher qui se cache derrière zéro ( bon j’avoue j’avais trouvé assez vite au final ^^).

Mais aussi le côté virtuel et futuriste, s’imaginer qu’un jour peut-être on connaîtra ce genre de lunette qui changerons le monde.

Bon malgré tout, il y a quelques passages ou j’ai carrément eu du mal à suivre et où je n’arrivais pas à visualiser, ce qui a gêné un peu ma lecture au final.

Quand vous faites un rêve, aussi dingue soit-il, vous croyez à sa réalité. Comme si vous aviez le son surround, la haute définition, les effets spéciaux sur trois cent soixante degrés. Pourtant, ce que vous voyez n’existe pas, c’est une pure création de votre cerveau, sans le moindre support technologique.

En résumé, une super lecture qui change vraiment de tout ce qu’on peut lire. Un monde ultra-connecté (peut-être ce qui nous attend d’ici quelques décennies). Le virtuel est vraiment génial, une super imagination. Un petit bémol quand même pour quelques longueurs et certains passages un peu plus complexes. Mais je recommande, surtout à ceux qui aiment les jeux vidéo, le Japon et tout ce qui va avec. Vous ne serez vraiment pas déçu du voyage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s